Enquête Pèlerinage Sainte Rosalie à Tourettes Levens (Alpes-Maritimes) Sept. 4, 2003

Description

Fiche descriptive pour l’édition du bilan de campagne

1. Identification

1.1. Titre de la fête : Sainte Rosalie

1.2. Type de la fête : Fête patronale

1.3. Commune : Tourettes Levens, vallée du Paillon

1.4. Lieu (toponymie) : Eglise de Tourettes Levens

1.5. Titulature : Eglise Sainte Rosalie.

1.6. Hagiographie : Sainte Rosalie patronne du village

1.7. Date de la fête: 4 septembre

 

2. Contexte

2.1. Effectifs : 350 personnes

2.2. Public : habitants, représentants de l’état, membres du conseil général, membres du conseil municipal, prêtres

2.3. Echelle spatiale : Département

2.4. Accès : à 15 km au nord de la ville de Nice, accès par la D19. 

 

3. Rituels

3.1. Célébration religieuse (veilleuses, dépôt de fleurs et de dons, écriture, messe, offerte, reliques, bénédiction des enfants, des campagnes, des cordes, etc., récitation du chapelet) : La messe débute à 10 heures. Elle a été célébrée par l’évêque (en 2003), par le Vicaire Général (en 2004) assisté du prêtre de la paroisse et de cinq autres officiants.

Avant la communion, les enfants du Comité des Fêtes ont effectué le rite de l’offerte, qui consiste à offrir à l’officiant, pendant la cérémonie religieuse, des produits du terroir. Ici il s’agit d’un pain décoré, de rameaux d’olivier portant des fruits, d’un panier de raisin bicolore et d’un coq.

La procession débute à la fin de la messe et se termine par une bénédiction des fidèles.

La pratique du baisement des reliques est effectuée lors de cette célébration.

3.2. Statue processionnelle (description, vêtements, bijoux, couronne, chaise, etc.): Statue reliquaire polychrome en bois (0,60 m) représentant Sainte Rosalie, le plateau est décoré de fleur. Sous un baldaquin en bois polychrome surmonté d’une couronne, elle est fixée à une chaise de procession à deux manches transversaux amovibles.

3.3. Chants et cantiques : La messe est chantée par la chorale paroissiale et la procession chantée par un groupe de fidèle. Chant XXX

3.4. Commémoration laïque (morts pour la France, plaque, etc.) : A la fin de la procession, des plaques commémoratives des restaurations de l’église Sainte Rosalie ont été dévoilées sur un mur de l’église, une en 2003, l’autre en 2004.

Un cortège composé d’une grande partie de l’assistance se dirige aux monuments au mort à 200 mètres de l’église. Il est organisé de la manière suivante : les gerbes de fleurs portées par les demoiselles d’honneur et les membres du Conseil Municipal, sont suivies par les cinq portes drapeaux des anciens combattants, les sapeurs pompier en tenue, le garde champêtre, les demoiselles d’honneur en costume traditionnel, les membres du Comité des Fêtes, le groupe folklorique. Viennent ensuite les élus et membres des services publics locaux et départementaux et nationaux, les représentants des corps militaires en uniforme et la population. 

Au monument au mort, après un dépôt de gerbe par les différentes autorités présentent (Militaires, Conseil Général, Conseil Municipal), une minute de silence est observée en mémoire des membres de la communauté villageoise tombés au champ d’honneur.

3.5. Procession :

3.5.1. Ordre : Deux demoiselles d’honneur en costume traditionnel « tourrettan », une croix de procession portée par un pénitent rouge en 2003, un pénitent blanc en 2004. La statue portée par quatre membres du comité des fêtes vêtus de chemisettes jaunes et les hommes du village. Ils sont suivis des officiants religieux l’évêque ou de vicaire général et six prêtres dont un porte une croix reliquaire, d’un porte-drapeau et d’un groupe folklorique. Viennent ensuite les membres du comité des fêtes, les élus et représentants du service public, les fidèles.

3.5.2. Matériel : Une croix de procession, la statue de sainte Rosalie, le reliquaire, la bannière du groupe folklorique, feuille de chants, une sonorisation mobile (microphone et haut-parleur).

3.5.3. Parcours (plan cadastral) : La procession suit un parcours en boucle d’environ 400 mètres à l’intérieur du village. Elle s’arrête dans son premier tiers sur une place à la hauteur d’une croix de calvaire située au pied du château. De cet endroit, l’officiant présente le reliquaire aux fidèles et donne une bénédiction. Après avoir effectué le reste du cheminement à l’intérieur du village, la statue est rentrée dans l’église.

 

4. Activités non religieuses

4.1. Discours des autorités : Sous un chapiteau de toile dressé sur une esplanade, dans lequel ont été placé des tables et des chaises, la population, les autorités civiles et religieuses se retrouvent après la commémoration au monument aux morts. Assis sur une estrade surplombant le public, les élus et les représentants du service public, se succèdent au pupitre. Ils y présentent à la population, par des discours et allocutions, les réalisations abouties et les projets à venir.

4.2. Apéritif : Il est offert par la municipalité et le comité des fêtes. Il est composé de boissons anisées, de vins cuits, d’alcool fort, de sodas, jus de fruits, eaux minérales, de tartes et biscuits salés, fruits secs et olives.

4.3. Commensalité : Le repas de midi est organisé par la mairie dans une salle polyvalente, environ 180 convives y sont invités.

4.4. Autres :

Inauguration de la restauration de l’église Sainte Rosalie en 2003 (première tranche) et 2004 avec pose de plaque commémorative.

Un groupe de musique folklorique cannois composé d’une quinzaine de personnes (un porte-drapeau, des musiciens et des femmes en costume provençal) animent du galoubet et du tambourin une haie d’honneur à l’entrée de la messe.

Lors de la cérémonie de 2004, une nouvelle cloche, avant d’être placée dans le clocher, a été présentée à la population et bénie par le clergé.

 

5. Enquête

5.1. Dates d’enquête : 4 septembre 2003, 4 septembre 2004

5.2. Nombres de clichés : 2003 : 110 / 2004 : 100

5.3. Durée du film : 2003 : 9’30’’

5.4. Documents collectés : feuilles de chants.


On social networks


In a CMS / LMS or standard web page


As a link


Start playing time

Start at: