11. Catherine Blaya : "Cyberhaine et stratégies de coping parmi les élèves de l’enseignement secondaire en France - racisme, xénophobie, antisémitisme, islamophobie" 24 janvier 2017

Colloque international "Les jeunes et l’incitation à la haine sur Internet : victimes, témoins, agresseurs ? Comparaisons internationales" / International Conference "The young people and cyberhate: victims, witnesses, perpetrators? International comparisons"

Nice, Théâtre - Grand Château - Campus Valrose - Université Nice Sophia Antipolis, 23 et 24 janvier 2017

Site du colloque / Website: http://youthcyberhate.sciencesconf.org


Vidéo de l'intervention de Catherine Blaya : "Cyberhaine et stratégies de coping parmi les élèves de l’enseignement secondaire en France - racisme, xénophobie, antisémitisme, islamophobie"

Auteurs : Blaya Catherine1, Aurélie Dumond2, Jean-François Bruneaud3, Alessandro Bergamaschi4, Rania Hanafi4, Sonia Dayan-Herzbrun5.

1 Professeure en Sciences de l’Education - Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education - Université Nice Sophia Antipolis - URMIS (UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205) - Présidente de l’Observatoire International de la Violence à l’Ecole

2 Doctorante Université Nice Sophia Antipolis - URMIS (UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205)

3 Maître de Conférences – Université de Bordeaux  - LACES EA - 4140

4 Maîtres de Conférences - Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education - Université Nice Sophia Antipolis - URMIS (UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205)

5 Professeure émérite en sociologie politique et en études féministes à l'Université Paris Diderot (Laboratoire du Changement Social et Politique). Elle est également directrice de la revue Tumultes.

Résumé :

Suite aux attentats terroristes qui ont affecté plusieurs parties du monde, la préoccupation quant à l’exposition ou l’implication des jeunes en tant que victimes, auteurs ou témoins de messages de haine en ligne et leur adhésion possible à la violence extrémiste semble aller grandissant. L’adolescence différe de l’âge adulte en ce qui concerne l’influence du groupe de pairs, l’estime de soi, l’importance de son image et sa malléabilité (Steinberg & Cauffman, 1999). Les groupes de haine cherchent à recruter des jeunes et en font une cible privilégiée (Lee & Leets, 2002). En France, la LICRA (2012) et le CNDCH (2012) annoncent une augmentation des contenus racistes en ligne.

Cette recherche, financée par le CNRS dans le cadre de l’appel à projets « attentats-recherche », a pour objectif d’évaluer la prévalence de l’exposition et de l’implication des jeunes  (11-20 ans) en ligne en tant que victimes, auteurs, témoins à l’aide d’une enquête par questionnaire (n=1500). Nous nous intéressons aussi aux stratégies de coping face à ces situations et aux conséquences tant au niveau du bien-être qu’à l’adhésion éventuelle à des idées violentes. Cet aspect a été plus particulièrement abordé dans le cadre d’entretiens individuels (n=22). Les résultats montrent qu’un jeune sur trois a été exposé à des contenus haineux lors des 6 derniers mois, que 13,8% se déclarent victimes et 9% auteurs. L’étude des conséquences indique que ces contenus non seulement génèrent du malaise mais aussi de la haine chez leurs récepteurs et que les stratégies de coping ne sont pas toujours appropriées. Ces données seront discutées dans une perspective de prévention et d’intervention.


Video of Catherine Blaya's conference: "Cyberhate and Coping Strategies among French secondary school students in France – racism, xenophobia, anti-semitism, and islamophobia"

Authors: Blaya Catherine1, Aurélie Dumond2, Jean-François Bruneaud3, Alessandro Bergamaschi4, Rania Hanafi4, Sonia Dayan-Herzbrun5.

1 Professor in Education Sciences (ESPE-URMIS UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205 ), and Chair of the International Observatory of Violence in Schools at the University Nice Sophia Antipolis. France

2 PhD student University Nice Sophia Antipolis – URMIS  (UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205)

3 Associate Professor - Bordeaux University - LACES EA - 4140

4 Associate Professor - University Nice Sophia Antipolis - URMIS  (UMR CNRS 8245 - IMR IRD 205)

5 Emeritus Professor of political sciences and feminist studies - University Paris Diderot - Laboratoire du Changement Social et Politique. She is also Chief Editor of the journal Tumultes

Abstract:

In the aftermath of terrorist attacks worldwide, some particular concern has risen about the young people that are victims, authors or witnesses of online hate spreading and their possible adhesion to extreme violence. In France, the LICRA (2012) and the CNDCH (2012) show an increase in online racist contents. At a psychological developmental stage when young people are seeking their identities, and are particularly vulnerable and easily influenced (De Singly, 2008), organized hate groups target youth as new recruits most specifically (Lee & Leets, 2002). This research funded by the CNRS within its call for proposal “attentats-recherche” set out to evaluate the prevalence of the exposure of the young people (aged 11-20) to online hate as well as their potential involvement as victims, authors, witnesses through a questionnaire survey (n=1,500) and its consequences under the form of the individuals’ well-being, their coping strategies and possible adhesion to violent ideas (22 face-to-face interviews and questionnaire survey). Findings show that one out of three respondents were exposed to hate contents and that quite a few were victims (13,8%) or authors (9%) during the previous 6 months. Consequences confirm that such contents generate not only unease but also hate among the affected participants to the survey and that coping strategies are not always appropriate. These findings will be discussed in a perspective of intervention and prevention needs.

Keywords: cyberhate, young people, racism, involvement, consequences




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.