5. Sonia Dayan-Herzbrun : "Des prophéties mensongères aux messages de haine sur internet" Jan. 23, 2017

Description

Colloque international "Les jeunes et l’incitation à la haine sur Internet : victimes, témoins, agresseurs ? Comparaisons internationales" / International Conference "The young people and cyberhate: victims, witnesses, perpetrators? International comparisons"

Nice, Théâtre - Grand Château - Campus Valrose - Université Nice Sophia Antipolis, 23 et 24 janvier 2017

Site du colloque / Website: http://youthcyberhate.sciencesconf.org

Intervention de Sonia Dayan-Herzbrun (professeure émérite en sociologie politique et en études féministes à l'Université Paris Diderot (Laboratoire du Changement Social et Politique), directrice de la revue Tumultes) : "Des prophéties mensongères aux messages de haine sur internet"

Résumé :

En 1949, paraissait aux Etats-Unis « Prophets of Deceit », cinquième volume de la série des Studies on Prejudice, dirigée par Max Horkheimer et Theodor Adorno.  Il s’agissait dans cet ouvrage rédigé par Leo Lowenthal et Norbert Guterman, de repérer et  d’analyser  les discours de ceux qui agitaient  la société américaine en désignant les juifs comme des ennemis et en propageant l’antisémitisme. Les autres volumes de cette magistrale étude menée par une très large équipe de chercheurs venus de nombreuses disciplines complémentaires se centraient sur la réception et les récepteurs de ces messages. L’objectif à long terme était à la fois politique et pédagogique: déceler les « potentialités fascistes » et réfléchir à une « pédagogie démocratique ». L’antisémitisme y apparaissait comme un élément d’un ensemble dans lequel pouvaient apparaître d’autres types de stéréotypes (à l’égard des noirs, des japonais, des femmes).

Des discours de ces agitateurs qui étaient souvent des prédicateurs, on est passé à des messages sur internet, et les récepteurs de ces messages sont maintenant également des (très) jeunes. L’objectif visé reste cependant le même: comment analyser cette soumission à des injonctions irrationnelles qui incitent à la haine, et comment rendre possible la prise de distance critique qui est au centre de tout projet démocratique?

 

Sonia Dayan-Herzbrun (Emeritus Professor of political sciences and feminist studies – University Paris Diderot – Laboratoire du Changement Social et Politique, Chief Editor of the journal Tumultes): "From “Prophets of Deceit” to cyberhate"

Abstract:

In 1949, “Prophets of Deceit” was published in the United States, as the fifth volume of the series “Studies on Prejudice” edited by Max Horkheimer and Theodor Adorno. The objective of this work, written by both Leo Lowenthal and Norbert Guterman, was to identify and analyse the discourses of those who were agitating the American society, targeting the Jewish people as enemies and spreading anti-Semitism. The former volumes of this astounding study completed by a wide research team from numerous complementary disciplines, was focusing on the reception and receptors of these messages. The long-term objective was both political and pedagogical: to identify “potential fascism” and think about a “democratic pedagogy”. Anti-Semitism emerged as an element of a whole that could include other forms of stereotypes (against Black people, The Japanese, women).

From the discourses of these agitators who often were predicators, we got to messages on the Internet, and the receptors of such messages are nowadays (very) young. Our objective remains the same though: how can we analyse this submission to irrational injunctions that incite hatred, and how is it possible to enable the creation of the critical distance that is key to any democratic project?

Keywords: Critical theory, Racism, pluridisciplinarity, Stereotypes, Democratic pedagogy


On social networks


In a CMS / LMS or standard web page


As a link


Start playing time

Start at: