Lettres, Arts et Sciences Humaines

Lettres, Arts et Sciences Humaines

9. Anca Velicu : "Misuse of personal data in the context of friendship 2.0" 23 janvier 2017

Colloque international "Les jeunes et l’incitation à la haine sur Internet : victimes, témoins, agresseurs ? Comparaisons internationales" / International Conference "The young people and cyberhate: victims, witnesses, perpetrators? International comparisons"

Nice, Théâtre - Grand Château - Campus Valrose - Université Nice Sophia Antipolis, 23 et 24 janvier 2017

Site du colloque / Website: http://youthcyberhate.sciencesconf.org


 

Anca Velicu (with Monica Barbovschi & Bianca Balea, researchers at the Institute of Sociology in Bucarest - Romania) : "Misuse of personal data in the context of friendship 2.0"

 

Abstract:

Rise of the SNS has brought an unprecedented growth in peer relational aggression online (Boyd and Ellison, 2008), with various forms of personal data misuse as a specific type of cyberbullying, the latter broadly considered as behaviors involving numerous potentially negative consequences (Beyth-Marom et al. 1993; Boyer 2006; Gullone and Moore 2000). In this context, recent studies (Barbovschi & Velicu, 2014; Smahel & Wright, 2014; Vincent & Haddon, 2014) reported on some specific forms of personal data misuse (PDM) risks, such as sharing or tagging other peers without permission, impersonation (through hacking and fake accounts) and public shaming and humiliation (through slander and forwarding nude pictures) (Weinstein and Selman, 2014). Nevertheless, the question arise whether these experiences really have a negative impact on presumed ‘victims’ or are they ‘naturalised’ and included as new forms of interaction in youth culture.

This paper will explore most up-to-date data referring to young Romanians experiences of PDM and their perceptions of the harm they produce or, by contrast, their acceptances of some forms of PDM.  This study reports on qualitative and quantitative data collected in  Friends 2.0 project (2015-2017; Romania) which aims to explore the meaning of friendship for adolescents in the context of social media use. More exactly, we will rely on 12 single-sex focus groups with young people aged 11-13, 14-15, 16-18, in two urban areas in Romania and data collected by questionnaire with the same group age.

Keywords: Personal data misuse, Romanian adolescents, harm, friends, SNS.


Anca Velicu (avec Monica Barbovschi & Bianca Balea, chercheuses à l’Institut de Sociologie à Bugarest - Roumanie) : "Détournement de données personnelles dans le contexte de Friends 2.0"

Résumé :

L’essor des réseaux sociaux numériques a amené une augmentation sans précédent des agressions en ligne par les pairs (Boyd et Ellison, 2008), avec différentes formes de mauvaise utilisation des données personnelles (PDM) comme type de cyberharcèlement spécifique. Cyberharcèlement susceptible d’engendrer de nombreuses conséquences potentiellement négatives (Beyth-Marom et al. 1993; Boyer 2006; Gullone and Moore 2000). Dans ce contexte, des études récentes (Barbovschi & Velicu, 2014; Smahel & Wright, 2014; Vincent & Haddon, 2014) ont fait état de risques liés à des détournements de données personnelles (PDM), comme le partage et le marquage des pairs sans autorisation, l’usurpation d’identité (grâce au piratage et aux faux comptes), la dénonciation et l’humiliation publique (à travers la calomnie et le transfert de photos dénudées) (Weinstein and Selman, 2014). On peut toutefois se demander si ces expériences ont réellement un impact négatif sur les présumées “victimes” ou si elles sont “normalisées” et inclues comme une nouvelle forme d’interaction dans la culture des jeunes.

Cet article explorera les données les plus récentes concernant les expériences de détournement de données personnelles (PDM) des jeunes roumains et leurs perceptions quant à leurs conséquences négatives ou au contraire, leur acceptation comme forme de PDM. Ce rapport d’étude qualitatif et quantitatif repose sur des données collectées dans le projet Friends 2.0 (2015-2017; Roumanie) qui a pour objectif d’explorer la signification de l’amitié entre adolescents dans le contexte des réseaux sociaux. Plus précisément, nous nous appuierons sur 12 focus groupes  composés de jeunes âgés de 11-13 ans, 14-15 ans et 16-18 ans de même sexe dans deux régions urbanisées en Roumanie, ainsi que sur des données collectées par questionnaire avec des groupes d’âges identiques.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.