Lettres, Arts et Sciences Humaines

Lettres, Arts et Sciences Humaines

8. Vicente J. Llorent: "Ethnic-cultural and sexual minorities and majorities in schools and their involvement in bullying and cyberbullying" Jan. 23, 2017

Description

Colloque international "Les jeunes et l’incitation à la haine sur Internet : victimes, témoins, agresseurs ? Comparaisons internationales" / International Conference "The young people and cyberhate: victims, witnesses, perpetrators? International comparisons"

Nice, Théâtre - Grand Château - Campus Valrose - Université Nice Sophia Antipolis, 23 et 24 janvier 2017

Site du colloque / Website: http://youthcyberhate.sciencesconf.org


Vicente J. Llorent (PhD. Pedagogy - Lecturer at the University of Córdoba-Spain): "Ethnic-cultural and sexual minorities and majorities in schools and their involvement in bullying and cyberbullying"

Abstract:

Recent approach to inclusion in education is in the consolidation process in many European and world educational systems. This perspective tries to achieve school success, equality and peace among all the students. Thus, special attention is paid to minorities. These groups might face more difficulties, and they could become vulnerable to be involved in bullying and cyberbullying. This conference shows the situation of minorities related to both types of violence comparing the majority group with minority groups. The analyses are performed for the majority group, as a whole, and the minority group divided into smaller groups by cultural (gypsies, first and second generation immigrants) and sexual diversity. The study focuses on the Compulsory Secondary Education in Spain, specifically in the region of Andalusia (372,031 students), described through a survey on a representative sample of 2139 adolescents (48% boys, mean age 13.79 years, SD=1.40) in 22 schools. These participants were selected through a random multistage cluster sampling with the confidence level of 95% and a sampling error of 2.11%. They answered specific questionnaires on bullying, cyberbullying. The findings report that minorities and the majority group are involved in bullying and cyberbullying. A regression analysis shows that being in a minority group predicts a small but significant percentage of variance of being involved in bullying and cyberbyllying. This study has theoretical and practical implications. These data should be considered to specify school management strategies and design of the school curriculum to prevent bullying and cyberbullying, and promote school inclusion. It is necessary to foster the teacher training to promote positive school-wide climate.

Keywords: cyberbullying, bullying, ethnic-cultural minorities, sexual minorities, vulnerable groups, inclusion in education


Vicente J. Llorent (docteur en pédagogie et chargé de cours à l’université de Cordoba – Espagne) : "Les majorités et minorités ethniques et culturelles à l’école et leur implication dans le harcèlement et le cyberharcèlement"

Résumé :

Les politiques récentes d’inclusion en éducation sont en voie de consolidation dans de nombreux systèmes éducatifs en Europe et au-delà. Il s’agit d’assurer la réussite scolaire, l’égalité et la paix entre tous les élèves. Ainsi, une attention toute particulière est-elle accordée aux minorités. Ces groupes sont susceptibles de rencontrer plus de difficultés et ils pourraient être plus vulnérables en termes de harcèlement et de cyberharcèlement. Cette présentation s’intéresse à la situation des minorités quant à ces deux formes de violence comparée à celle des groupes majoritaires. Les analyses sont réalisées pour le groupe majoritaire dans son ensemble alors que les groupes minoritaires sont divisés à partir de critères culturels (gitans, première et deuxième générations d’immigrants) et en fonction de la diversité sexuelle. Nous avons réalisé une enquête par questionnaire auprès d’un échantillon représentatif composé d’élèves de l’enseignement secondaire en Espagne et plus précisément en Andalousie (2139 élèves sur 372 031 dans 22 établissements scolaires) -  48% de garçons (âge moyen 13,79, SD=140). Il s’agit d’un échantillon en grappes à plusieurs niveaux avec un niveau de confiance de 95% (erreur d’échantillonnage de 2,11%). Le questionnaire portait sur le harcèlement et le cyberharcèlement. Les résultats indiquent une implication des deux groupes. L’analyse en régression montre que l’appartenance à un groupe minoritaire est associée à une variance petite mais statistiquement significative. Cette étude a des implications théoriques et pratiques. Les données devraient être considérées pour orienter les stratégies d’intervention et le curriculum pour prévenir le harcèlement et le cyberharcèlement et promouvoir l’inclusion. Il semble indispensable de mettre l’accent sur la formation des enseignants pour promouvoir un climat scolaire positif.


On social networks


In a CMS / LMS or standard web page


As a link


Start playing time

Start at: