Seminaire SDI - Vuilleumier - Friction et flot microscopique autour d’une particule diffusante dans un liquide 11 décembre 2009

Rodolphe Vuilleumier (ENS) Friction et flot microscopique autour d’une particule diffusante dans un liquide Tous les degrés de liberté d’un système atomique n’ont pas la même pertinence et il est impossible, pour un système macroscopique, de les suivre tous. On ne cherchera alors qu’à étudier la dynamique d’un petit nombre d’entre eux. Ce sera par exemple la vitesse d’un soluté pour en décrire la diffusion ou l’avancement d’une réaction, concentration de produit ou de réactif. Des effets dissipatifs émergent alors dans la dynamique de ce sous-système d’observables. Cette dissipation, engendrée par le bain de degrés de libertés cachés, peut être décrite exactement dans le cadre de la méthode de projection de Mori-Zwanzig. L’équation d’évolution du sous-système a alors la forme d’une équation de Langevin avec un terme de friction non-local en temps et une force aléatoire. La dynamique du reste du système, dynamique orthogonale à la dynamique pertinente, est incorporée dans l’évolution du sous-système à travers ces deux termes. Un travail important a été dévolu à la modélisation de la friction, par exemple par un terme local en temps. Ici, nous nous proposons d’extraire cette friction et la force aléatoire umériquement à partir de simulations de dynamique moléculaire. Cela permet aussi de donner une interprétation simple de la dynamique orthogonale. Nous vérifierons alors numériquement quelques relations exactes vérifiées par la force aléatoire.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.